C’est probablement l’espèce la plus fréquemment rencontrée derrière celle des demoiselles. Il y a une très grande abondance et variété d’espèces de labre sur le récif corallien. Il y en a de toutes les formes et de toutes tailles et sont en général très colorés. Ils ont cependant des caractéristiques communes qui sont de battre des nageoires pectorales comme un oiseau bat des ailes et une nageoire dorsale continue. Leur taille varie du labre nettoyant qui mesure quelques centimètres au Napoléon qui lui peut mesurer jusqu’à 2 mètres. Ils sont en général timide et pas territorial. Ils nagent librement le long du récif en solitaire, par paire ou en groupe.