Les enfants qui veulent faire de la plongée sous-marine s’intéressent d’abord à ce qu’ils vont voir sous l’eau. Mais l’apprentissage est indissociable du plaisir à évoluer dans le milieu marin. En France, il est possible de débuter à 8 ans mais l’enfant ne peut effectuer qu’une plongée par jour ne dépassant pas les 5 mètres et les 25 minutes. Cette profondeur et ce temps peuvent être réduits selon les conditions de la plongée. De plus il est obligé de passer une visite médicale tous les ans voir tous les 6 mois si nécessaire. Cette visite est réalisée par un médecin fédéral FFESSM ou spécialisé médecine de plongée. L’accent est mis sur l’appareil ORL plus particulièrement. Il pourra accéder à la zone des 10 mètres vers l’âge de 12 ans. A 12 ans, le jeune peut passer son 1er niveau sur dérogation médicale sinon il doit attendre l’âge de 14 ans pour passer ce 1er niveau de plongée. Il pourra alors évoluer dans la zone des 20 mètres sous la responsabilité d’un guide de palanqué. Dés l’âge de 16 ans il peut passer le niveau II mais il sera toujours encadré par un guide de palanquée. Il ne pourra évoluer en autonomie avec d’autres niveaux II dans l’espace médian qu’à sa majorité soit 18 ans.

Dans le système anglo-saxon et notamment chez PADI, l’âge minimum requis pour s’inscrire aux cours d’Open Water Junior est maintenant de 10 ans au début des cours. Après l’obtention du diplôme les plongeurs de 10 et 11 ans ont obligation de plonger avec un parent, un tuteur ou un professionnel PADI. Durant la formation ils ne doivent pas dépasser la profondeur de 12 mètres. A partir de 12 ans ils sont qualifiés pour plonger accompagnés d’un autre plongeur breveté et majeur. Lorsqu’ils atteignent l’âge de 15 ans ils peuvent obtenir leur Open Water Diver sans condition supplémentaire. Ils peuvent évoluer dans la zone des 18 mètres.

Il existe un programme spécifique pour les jeunes enfants à partir de 8 ans appelé « Bubble Maker » chez PADI et « Scuba Rangers » chez SSI. L’enfant doit avoir un matériel adapté à sa morphologie car il est en pleine croissance. Le masque doit être adapté à son visage car avoir de l’eau en permanence dans le masque peut gâcher une plongée. Les palmes ne doivent pas être trop petites. Le bloc de plongée doit être plus petit et moins lourd que celui d’un adulte. La protection contre le froid est capital car un enfant se refroidit beaucoup plus vite et notamment au niveau de la tête même en eau chaude. Le gilet de stabilisation doit être également adapté ni trop petit, ni trop grand. Le plaisir qu’un enfant aura à plonger passe à la fois par un bon apprentissage, un bon formateur et du bon matériel.

Voyage(s) lié(s) à cette thématique

Bohol Island

> Philippines

Nosy Be

> Madagascar

Puerto Galera

> Philippines