Baleine franche australe

Taille max :


17 m

Description :


Sa tête est plus petite que sa cousine du nord et représente un quart de la longueur du corps. Le rostre est étroit et arqué. Les lèvres de la mâchoire inférieure sont recourbées des deux côtés, donnant ainsi à la fente buccale une forme incurvée. Les pectorales sont larges et courtes. L’aileron est absent et la nageoire caudale légèrement échancrée. Mais le plus frappant reste ses excroissances calleuses envahies de balanes. Le poids est de 40 à 80 t et la pigmentation des adultes va du brun clair au bleu-noir. A chaque demi mâchoire supérieure sont appendus 200 à 270 fanons étroits de 3m maximum.

Reproduction :


Plusieurs mâles peuvent s’accoupler avec une même femelle tout en coexistent pacifiquement. La gestation est supposé durer 12 mois. Les baleineaux mesurent 4 à 6 m à la naissance et sont allaités 4 à 8 mois. La maturité sexuelle est atteinte entre 7 et 15 ans.

Distribution :


Elle ne subsiste aujourd’hui que dans les mers subpolaires et tempérées des deux hémisphères. Elle suit le même cycle migratoire que les autres baleines franches : estivages sous les latitudes élevées, hivernage sous les latitudes basses. On les trouve principalement au large des côtes ouest et sud-ouest de l’Australie, au sud-est de l’Afrique du sud et sur la côte est de l’Argentine (Valdés).

Regime alimentaire :


Elle se nourrit essentiellement de copépodes en surface, en plongée et au fond, et aussi de krill, en moindre quantité.